WEBINAIRE : Le processus d’approbation simplifié du Fonds Vert pour le Climat

Webinaire le Mardi 18 Juin 2019 à 15h00 GMT :

Le séminaire en ligne sur le thème « Le processus d’approbation simplifié du FVC : opportunités, développement de projets et partage d’expériences réussies » vise à favoriser le partage d’expériences sur l’accès au Fonds Verts pour le Climat (FVC) à travers le Processus d’Approbation Simplifié (SAP). Après une brève introduction sur le SAP par un expert du FVC, les participants bénéficieront des expériences du Bénin et du Sénégal sur leur accès au FVC à travers le SAP. Le Bénin a reçu l’approbation de son projet « Amélioration de la résilience des communautés rurales du centre et du nord du Bénin par le développement de mesures d’adaptation basées sur la gestion des écosystèmes (Eba) forestiers et agricoles » par le Conseil d’Administration du FVC en février 2019. Quant au Sénégal, la Note conceptuelle du projet « Mise à l’échelle des fermes familiales et villageoises Nataangue pour une agriculture résiliente au Sénégal » a été soumise au FVC et le projet est actuellement en cours de développement. Ce webinaire s’inscrit dans le cadre d’une série organisée par l’équipe du Projet d’Appui Scientifique aux processus de Plans Nationaux d’Adaptation (PAS-PNA) de la GIZ en collaboration avec l’Institut de la Francophonie pour le Développement Durable (IFDD) à l’attention des acteurs politiques, des structures en charge de la gouvernance de l’adaptation au changement climatique aux niveaux national et local et la société civile dans le but de faciliter l’accès des pays au financement climat.

Contexte :

La question du financement de l’adaptation au changement climatique dans les pays moins avancés revêt une importance capitale dans les négociations internationales sur le climat. Ainsi, à l’issue de la COP 16 de Cancun en 2010, le processus de Plan National d’Adaptation a vu le jour en même temps que la création du le Fonds Vert pour le Climat (FVC) avec comme mandat la promotion d’un développement sobre en carbone et résilient au changement climatique dans les pays en développement. Depuis sa création, le FVC a développé un portefeuille de projets transformateurs ayant comme objectif l’atténuation et l’adaptation au changement climatique. Il demeure toutefois nécessaire de simplifier le processus d’approbation de certains projets de petite taille, en particulier ceux provenant d’entités d’accès direct. Pour répondre à une telle préoccupation, le Conseil d’Administration du FVC a approuvé lors de sa 18e réunion tenue en octobre 2017 une nouvelle approche dénommée Processus d’Approbation Simplifié (SAP) qui est désormais opérationnelle.

Le SAP du FVC est réservé aux activités de petite taille et à faibles risques environnementaux et sociaux (montant ne dépassant pas 10 million de dollars). La simplification est réalisée à deux niveaux : (1) La documentation à fournir en accompagnement de la proposition de projet est réduite et (2) les processus d’évaluation et d’approbation sont simplifiés. Ces deux éléments de simplification conduisent à une réduction du temps et capacités nécessaires pour passer de la conception d’un projet à sa mise en œuvre. Peu de pays francophones moins avancé ont déjà réussi à obtenir l’approbation de leur Note Conceptuelle de projet par le Fonds Vert pour le Climat à travers le SAP. Ainsi, le PAS-PNA dans le but de faire bénéficier des expériences réussies avec d’autres pays francophones organise en collaboration avec l’IFDD son prochain séminaire en ligne sur la thématique « Le processus d’approbation simplifié du Fonds Vert pour le Climat : opportunités, développement de projets et partage d’expériences réussies ».

Intervenants :

  • Mme Florence Richard, Conseillère régionale pour la région Afrique, au Secrétariat du FVC, basée en Tunisie
  • M. Basile Marius Gandonou, Chargé de Programme Solutions Intégrées et Durables (CP – SID) au PNUD – Bénin
  • Mme Aïssata Sall Sylla, Coordonnatrice de l’Unité Finances Climat CSE– Sénégal

Programme :

15h00 : Introduction et modération par M. Olaodjéwou Odjougbélè, Conseiller Technique au PAS-PNA, GIZ – Bénin

15h05 : Présentation du Processus d’Approbation Simplifié du FVC par Mme Florence Richard

15h25 : Communication sur le projet SAP du Bénin parM. Basile Marius Gandonou

15h40 : Communication sur la Note conceptuelle du projet SAP du Sénégal par Mme Aïssata Sall Sylla

15h55 : Questions et discussions sur les présentations

16h25 : Annonces du prochain webinaire

16h30 : Fin du webinaire

Pour participer en ligne, inscrivez-vous ici.

Ce webinaire est organisé dans le cadre du réseau d’échange des praticiens sur le processus PNA du « Projet d’Appui Scientifique aux processus de Plans Nationaux d’Adaptation (PNA) dans les pays francophones les moins avancés d’Afrique subsaharienne (PAS-PNA) ».

Ce projet est mis en œuvre par la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH, en coopération avec Climate Analytics gGmbH. Au Bénin, il est mis en œuvre sous la tutelle du Ministère du Cadre de Vie et du Développement Durable (MCVDD) et en coopération avec le Centre de Partenariat et d’Expertise pour le Développement Durable (CePED), au Sénégal sous la tutelle du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MEDD) et au Burkina Faso sous la tutelle du Ministère de l’Environnement, de l’Économie Verte et du Changement Climatique (MEEVCC).

Le projet fait partie de l’initiative internationale pour le climat (IKI). Le Ministère fédéral de l’Environnement, de la Protection de la Nature et de la Sûreté nucléaire (BMU) soutient cette initiative en vertu d’une décision du Parlement de la République fédérale d’Allemagne.

WEBINAIRE : Renforcer l’interface science-politique pour faciliter l’élaboration de plans d’adaptation appropriés

Webinaire le 14 mars 2019 à 15h00 GMT :

Le webinaire sur le thème « Renforcer l’interface science-politique pour faciliter l’élaboration de plans d’adaptation appropriés » vise à inviter des acteurs, de divers champs d’expertise pour partager leurs expériences et échanger avec les participants sur les approches qui peuvent permettre à la science d’informer plus efficacement les processus politiques. Ce webinaire fait partie d’une série organisée par l’équipe du Projet d’Appui Scientifique aux processus de Plans Nationaux d’Adaptation (PAS-PNA) dans le but d’échanger avec la communauté scientifique, les acteurs politiques et la société civile à propos des bonnes pratiques d’accompagnement scientifique des acteurs politiques dans l’élaboration des stratégies d’adaptation et de développement.

Contexte :

Les changements climatiques sont parmi les défis majeurs de notre siècle et de nombreuses études ont démontré que leurs impacts se font déjà sentir dans toutes les régions du monde et vont davantage s’amplifier, notamment pour certains secteurs économiques clés (ressources naturelles, agriculture, etc.). La réponse aux défis que posent les changements climatiques reste assez complexe du fait de la diversité de leurs conséquences, et de la spécificité des conditions de chaque communauté. En effet, même si les conséquences des changements climatiques sont unanimement reconnues de par le monde, chaque région ou chaque communauté les subit différemment, compte tenu des ressources et des moyens dont elle dispose pour y faire face. Répondre de façon adéquate et durable aux conséquences des changements climatiques demande, d’une part, une connaissance approfondie des causes, des manifestations et des impacts et d’autre part, un renforcement conséquent de la capacité des acteurs pour s’adapter durablement.

Depuis 2010, les Gouvernements des pays Parties à la Convention Cadre des Nations Unies pour les Changements Climatiques se sont accordés sur le processus des Plans Nationaux d’Adaptation (PNA) comme moyen pour les Pays les Moins Avancés (PMA) de recenser les besoins d’adaptation à moyen et à long terme et de définir des stratégies pour répondre à ces besoins. De plus en plus, des voix s’élèvent pour reconnaitre que, pour être efficaces et durables, les PNA doivent être fondamentalement basés sur les acquis scientifiques. Les sciences doivent donc occuper une place centrale dans ce processus et permettre de fournir aux acteurs politiques des évidences solides pour qu’ils prennent en compte, la complexité des systèmes et le large spectre d’impacts probables des changements climatiques, dans la formulation des stratégies de développement.

Mais dans la pratique, comment réaliser ce rapprochement entre la science et la politique ? Comment créer une synergie tout en répondant aux exigences des acteurs politiques ? Comment concilier la rigueur scientifique et les attentes souvent pressantes du monde politique ?

Voilà quelques interrogations que ce webinaire va permettre d’élucider à partir des partages d’expériences ou des études de cas de différents projets mis en œuvre dans la région ouest-africaine.

Intervenants :

  • Dr. Robert ZOUGMORE – Mali, Coordonnateur Régional du Programme de Recherche du CGIAR sur les Changements Climatiques, l’Agriculture et la Sécurité Alimentaire (Climate Change Agriculture and Food Security – CCAFS)
  • Dr. Razaki OSSE – Bénin, Enseignant chercheur à l’Université Nationale d’Agriculture du Bénin, coordonnateur du groupe thématique santé
  • Dr. Yacine Badiane NDOUR – Sénégal, Directrice du laboratoire national de recherche sur la production végétale à l’Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (ISRA)
  • Dr. Cheikh MBOW – USA, Directeur Exécutif de International START Secretariat, Washington DC

Programme :

15h00 : Bienvenue et introduction par Dr. Edmond TOTIN, Expert scientifique Climate Analytics, Bénin

15h05 : Rapprochement Sciences-Politiques, cas des plateformes de dialogues en Afrique de l’Ouest par Dr. Robert ZOUGMORE

15h20 : Interface Sciences-Politiques : expérience du groupe thématique-Santé dans la conduite des études de vulnérabilité au Benin par Dr. Razaki OSSE

15h35 : Rapports Sciences & Politiques de développement : Expérience de l’accompagnement scientifique dans la formulation des politiques de développement au Sénégal par Dr.Yacine Badiane NDOUR

15h50 : Quelles sciences pour informer quelles politiques : Comment la science peut servir utilement les besoins des politiques ? par Dr. Cheikh MBOW

16h05 : Questions et Discussions sur les présentations

16h25 : Annonces du prochain webinaire

16h30 : Fin du webinaire

Pour participer en ligne, inscrivez-vous ici.

Ce webinaire est organisé dans le cadre du réseau d’échange des praticiens sur le processus PNA du « Projet d’Appui Scientifique aux processus de Plans Nationaux d’Adaptation (PNA) dans les pays francophones les moins avancés d’Afrique subsaharienne (PAS-PNA) ».

Ce projet est mis en œuvre par la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH, en coopération avec Climate Analytics gGmbH. Au Bénin, il est mis en œuvre sous la tutelle du Ministère du Cadre de Vie et du Développement Durable (MCVDD) et en coopération avec le Centre de Partenariat et d’Expertise pour le Développement Durable (CePED), au Sénégal sous la tutelle du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MEDD) et au Burkina Faso sous la tutelle du Ministère de l’Environnement, de l’Économie Verte et du Changement Climatique (MEEVCC).

Le projet fait partie de l’initiative internationale pour le climat (IKI). Le Ministère fédéral de l’Environnement, de la Protection de la Nature et de la Sûreté nucléaire (BMU) soutient cette initiative en vertu d’une décision du Parlement de la République fédérale d’Allemagne.